pub FB

Bonjour à toutes et tous,

Direction la Lettonie !

drapeau lettonie

La lumière est un élément central dans la vie lettone. En décembre, il ne fait jour que vers 10h du matin, et la nuit tombe vers 15h... Mais dans l'obscurité brillent des milliers de bougies, de guirlandes ou de petites lampes accrochées aux fenêtres, sur les sapins, dans les vitrines des magasins. Dans les temps " antiques ", la lumière était un symbole divin. Elle était liée à tous les rites du printemps et de l'été : lorsque les Lettons travaillaient aux champs, la lumière signifiait que le soleil était bien là, et pourvoirait à tous leurs besoins. Au début du mois de décembre, presque chaque maison lettone se pare d'une sorte de petit sapin de lumière, formé de bougies électriques disposées en triangle. Dans la nuit, toutes ces petites pointes lumineuses donnent l'impression qu'un génie bienfaisant veille sur le logis, et que le voyageur sera toujours bien accueilli. C'est un peu comme si la personne qui avait allumé ces bougies s'adressait à chaque passant pour lui souhaiter un joyeux Noël. Mais apparemment, cela vient de la tradition chrétienne. 

emotions-4637323_1280

Le sapin, comme le marché de Noël, étant une " invention " allemande. Les fleuristes vendent des couronnes de l'Avent, de toutes les tailles, en sapin, en bois, en mousse, décorées de pommes de pin, de boules de Noël, de marrons et de toutes sortes de bougies. La couronne de l'Avent représente la conception cyclique du temps. Le principe est de laisser se consumer une bougie chaque dimanche précédent Noël, et c'est dès le premier dimanche que l'on installe le sapin. Les cadeaux sont déposés au fur et à mesure sous le sapin, mais tout doit être prêt pour le dernier dimanche de l'Avent. C'est traditionnellement le père Noël qui les distribue.

La société lettone, bien que christianisée, est donc en quelque sorte partagée entre ceux qui suivent les rites catholiques, orthodoxes ou protestants, et vont par exemple à la messe (c'est en général le cas des adultes), et ceux qui préfèrent la tradition païenne. Les enfants y sont très tôt initiés, car leurs parents considèrent qu'il est important de perpétuer ces rites. Aussi, à l'école maternelle, des défilés costumés sont organisés, comme pour un carnaval. Les déguisements rappellent symboliquement la vie, la mort ou la nature (animaux, etc.). Le choix entre les deux dépend des goûts, de l'éducation, mais il est très en vogue de préférer la tradition païenne, " plus authentique ".

Image2

Cette tradition se retrouve jusqu'à la Saiema, le Parlement letton. Des groupes folkloriques viennent entraîner les députés dans leurs rondes. Par leurs chants, leurs danses autour du bâtiment et l'usage d'un gros morceau de bois, ils chassent les problèmes du lieu autour duquel ils dansent. Le bout de bois est ensuite brûlé en grande pompe.

Sur le plan gastronomique, il n'existe pas réellement de plat traditionnel, à part peut-être, à la campagne, le museau de cochon accompagné de choucroute et de pommes de terre. Le soir du réveillon, les Lettons ont coutume de préparer de nombreux plats délicieux pour attendre patiemment la venue du Père Noël. Ils préparent au moins neuf plats différents qui seront positionnés sur la table. Il est fréquent de trouver des lardons, des petit-pois et des pīrāgi (petits-fours garnis avec des oignons et du bacon). Chaque famille invite symboliquement les quatre frères du " Festival de l'hiver " (Ziemassvetki) chez elle pour un festin de porc et de pois gris, presque noirs, qui représentent des larmes. Il faut manger tous les pois qui sont dans l'assiette, sinon " ce sont les larmes qui restent ". En plus des gâteaux habituels et des fruits, on prépare des piparkukas, sorte de petits pains d'épices de toutes les formes, accompagnés de vin chaud.

Les fêtes sont particulièrement l'occasion, pour le " peuple chantant ", de déployer ses talents artistiques : à Noël, on chante et on danse, surtout en famille. Il s'agit avant tout de se rassembler, dans une atmosphère pacifiée, de vérifier que tout va bien.

Image3

La nuit de Noël est la plus longue de l'année. Elle signifie que les jours vont bientôt rallonger et, dans cet esprit, on ne se couche pas. Il faut goûter le cycle éternel de la nature, du temps, de l'année qui recommence. On dit que la nature " se tourne de l'autre côté " juste ce jour-là.

 

Mon calendrier de l'Avent Zen

Et si vous réalisiez une couronne de Noël à accrocher votre porte ?

C'est très simple, il vous faut des branches de sapin ou tout autre branche, assez souples, du fil de fer (magasin de bricolage) et des décos…

Couronne nature : pommes de pins, fleurs de gui et de houx

Couronne en tissu, en paille, avec de la laine…

Bref suivant vos goûts. Vous trouverez beaucoup de tutos sur Pinterest.

Image4

Passez une bellejournée et à demain.