Bonjour, bonjour,

 

Durant cette période de l'Avent je vais vous parler des traditions de Noël dans d'autres pays.

Quand on a toujours vécu dans un même pays, on a l’impression que tout le monde a les mêmes habitudes et traditions que nous. Et pourtant, les autres pays – même nos proches voisins – en ont souvent des bien différentes. C’est le cas de l’Espagne pendant les fêtes de Noël : las fiestas navideñas.

 

drapeau espagne

 

Chez nos voisins outre-Pyrénées, les fêtes de Noël commencent par… une loterie ! Et attention, ça ne rigole pas. Cette loterie, appelée sorteo de Navidad, est organisée tous les ans depuis 1812 : une véritable institution ! Il s’agit de la plus grande loterie AU MONDE en considérant l’ampleur des gains et les participants. Si j’en parle, c’est qu’il s’agit réellement d’un événement national : dans les familles, les associations de quartier, les clubs sportifs, les entreprises, tous s’organisent pour vendre et acheter des billets. Selon la presse espagnole, 98 % des Espagnols y participent. Le tirage au sort, effectué par des enfants, a lieu le 22 décembre et est retransmis à la télévision. Peuvent ensuite commencer les festivités de Noël !

 

Le réveillon du 24 décembre s’appelle la nochebuena en espagnol. Il n’y a pas un seul plat typique. En viande, vous pouvez trouver sur les tables du porc et de l’agneau, parfois de la dinde. On peut aussi servir des fruits de mer. En ce qui concerne le dessert, on propose en général du mazapán ou des polvorones, mais la star reste tout de même le turrón… il s’agit d’une confiserie espagnole à base de miel, de sucre, d’œufs et d’amandes. Mais il existe des variantes au chocolat, à la crème catalane, aux fruits…

Côté boisson, on sert généralement du cava, similaire au champagne français. C’est également le moment où l’on chante les vilancicos, des chants traditionnels de Noël.

Le 25 décembre n’est pas un jour très important dans les fiestas navideñas españolas. Les enfants espagnols doivent encore attendre... l’ouverture des cadeaux n’est pas pour tout de suite.

Le 28 décembre : El día de los Santos Inocentes. l s’agit d’un jour férié en Espagne. Le massacre des jeunes enfants ordonné par le roi Hérode, qui constitue un épisode de La Bible, est commémoré par les Espagnols de manière particulière… en faisant des farces ! Il s’agit en fait du premier avril français… À l’exception près qu’on ne colle pas de poissons dans le dos, mais des bonhommes en papier !

Le 6 janvier : Los Reyes Mago !

Les enfants – et les adultes ! – vont enfin pouvoir ouvrir leurs cadeaux !!

La veille au soir, le 5 janvier, les enfants vont voir la cabalgata, le déilé des Rois Mages dans les rues de la ville. Melchior, Gaspard et Balthazar saluent les passants et distribuent des bonbons. Avant d’aller se coucher, les petits – cette fois-ci les adultes rarement, sauf ceux qui ne veulent vraiment pas perdre leur âme d’enfant ! – laissent leurs souliers dans un endroit de la maison en évidence et vont se coucher.
Au petit-déjeuner, on ouvre les cadeaux et on mange ensemble le roscón de reyes, en forme de couronne avec des fruits confits pour représenter les bijoux qui ornent les manteaux des Rois Mages. Une fève est cachée dans le gâteau, la personne qui la trouve est le roi ou la reine – tiens, tiens, ça ne vous fait pas penser à quelque chose ?

 


roismages

 

Mon calendrier de l'Avent Zen

Nous terminons notre déco de table par une jolie boite cadeau qui renfermera des chocolats, des bonbons…

Elle est très facile à fabriquer !

 

Jour 4

Jour 4

 A demain !